La phytothérapie

 
phyto.jpg

Le mot Phytothérapie vient du grec « Phytos » (plante) et « Therapeuo » (soigner) ; la phytothérapie est donc l’art de soigner avec les plantes.

De tous temps les Hommes se sont soignés avec les plantes ; les sumériens utilisaient déjà le thym, le saule ou le chanvre ; le célèbre DIOSCORIDE (médecin du 1er siècle) avait déjà référencé de nombreuses plantes médicinales: on trouve dans son ouvrage « La matière médicale » des plantes comme le cumin et l’aneth… Toujours utilisés de nos jours pour leurs vertus thérapeutiques.

En tisane, poudres ou gélules ou huiles essentielles, les plantes peuvent vous soigner ou vous soulager de vos maladies. Mais elles ne sont pas sans danger, et certains de leurs principes actifs peuvent se révéler toxiques… voir mortels ! L’automédication est donc à éviter. La phytothérapie ne doit être utilisée que sur les conseils d’un professionnel formé et diplômé.

Depuis les années 1970, la Phytothérapie se fait de plus en plus présente, à cause des effets indésirables, des effets secondaires des médicaments de synthèse, c’est pourquoi l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a créé des organismes pour recenser les usages empiriques et traditionnels des plantes médicinales et les homologuer, ce qui prouve l’ efficacité de la phytothérapie.

Quelles plantes et pourquoi ? Voici quelques exemples de plantes à l’efficacité prouvée :

  • Le thym contre le rhume,
  • L'olivier, pour la tension,
  • La valériane contre le stress,
  • le coquelicot pour le sommeil,
  • Le ginseng pour retrouver de l’énergie,
  • La vigne rouge pour la circulation sanguine…

Et bien d’autres encore…

De plus en plus de mutuelles remboursent les consultations, n’hésitez pas…

hautcomite8pharma_160x149_2x.png